Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 13:47

De 1726 avec Pierre De Bray et jusqu'en 1886 avec Firmin Toupy, vingt-quatre instituteurs enseignèrent à l'école de Pomponne.

 photo-pomponne.JPG

Mais Firmin Toupy se distingua de ses collègues en écrivant l'historique de Pomponne et ceci trois années avant celui de l'Abbé Richard, qui lui fut édité en 1889.

 

Bien des faits se recoupent et beaucoup d'informations nous éclairent, sous deux regards diffèrent.

 usine-gaz.JPG

La Société du Patrimoine et de l'histoire de Pomponne conserve dans ses archives le manuscrit original de Firmin Toupy et vous en donnera quelques extraits dans un prochain  "VIVRE  POMPONNE " et dans son blog

 Les documents consultables aux archives du département:

                    Ici                        

La réédition en 2OOO, du livre de l'Abbé Richard connue un vif succès.

 

Il en reste Quelques exemplaires à votre disposition.

 

C'est un document qui se doit d'être dans toutes les bibliothèques.

 

Betty  Machard

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 15:43
1953 - 1954-   Malgrès l'effort de reconstruction fait dans la capitale, on remarque , à quelques kilomètres de Paris, un étrange village sortir de terre, en pleine forêt Seine et Marnaise.
C'est à "LA  POMPONNETTE", lieudit de la commune de Pomponne, que l'Abbé PIERRE installe son campement "EMMAÜS". Ce fut l'un des premiers avec celui de Neuilly.
abbe-Pierre.JPG
 
Pour parvenir à ce campement, une trouée faite dans les ronces et les taillis est appelée pompeusement
 "AVENUE.........de l'enfer, et permet aux premières familles d'accèder à leur villa , composées de planches et de carton.
Cette avenue boueuse rappelant tant de souffrances, porte le vocable de "ALLEE de L'ABBE PIERRE" depuis le 3I  MAI  2OO8
 
Le Maire et le Conseil Municipal de la Commune de Pomponne assistaient à ce baptême, ainsi que plusieurs
représentants et responsables des camps EMMAÜS de la région.portrait-abbe-Pierre.JPG
 
A ce jour, aucune trace ne subsiste de ce campement de fortune, à croire qu'il n'a jamais existé........et pourtant, les faits sont là.
 
                                    LES PAROLES S'ENVOLENT, MAIS LES ECRITS RESTENT.
Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 16:19

Il était une fois!!  Cela pourrait être le préambule de l'histoire d'un magnifique château, campé sur les hauteurs de Pomponne, petite commune de Seine et Marne.

 Chateauete

Ce château est édifié sur une centaine d'hectares, au cœur d'une oasis de verdure, où se drape une splendide forêt d'arbres classés.

Cette forêt d'une superficie de mille hectares environ, appartenait à Madame la Baronne de Domsy.

 

Une Abbaye Royale située à Fontaine-Chaâlis à l'orée de la forêt d'Ermenonville dans le département de l'Oise y fut fondée en 1136 sous le règne du Roi de France Louis VI  le gros. ( Louis VI sur Gallica) ---->Louis VI le gros

 

Cette Abbaye devait honorer la mémoire de son cousin Charles le Bon, comte de Flandres, assassiné.

A l'intérieur de cette Abbaye, le pèlerin pouvait lire cette épitaphe, gravée en grec, sur l'un des murs.

 

                                                          CAROLIS  -  LOCUS

 

c'est à dire:         LIEU  OU  L'ON   DEVAIT   PRIER   POUR   LA        MEMOIRE   DE   CHARLES

Photo Chaalis plan

L'origine de ce château qui se dresse encore fièrement sur la commune de Pomponne, est étroitement liée au domaine de Chaâlis, qui a fait autrefois partie de la vaste propriété de l'Abbaye Royale. Celle-ci fut vendue par les révolutionnaires, en tant que biens nationaux le  12 Octobre  1793. 

 

Un agent de change de Paris Monsieur Bacot, colonel de son état, désirant construire une demeure loin du bruit et de toute agitation, trouve cet endroit paradisiaque.  Il met cependant une réserve à l'achat de ce terrain

                   " Que celui-ci, conserve le vocable de Chaâlis"

Ce qui semble avoir été accepté;

 

...et c'est ainsi qu'en  1882, s'élève d'après les plans de Monsieur Alexandre Durville, architecte à Paris, une merveille d'architecture du plus pur style Louis XIII, dont la construction s'achève en 1885.

chaalis.JPG

(Merci aux achives du 77 pour ces photos ..link )

Ce château est en briques et pierres de taille.

Sur trois étages ,sans compter les chambres du personnel, il comprend 56 pièces au total.

L'escalier principal, avec son balustre carré, attire l'attention, car il a réellement quelque chose de grandiose et d'imposant.

Le carrelage du vestibule est en mosaïque italienne du plus gracieux effet.

 

Les salons ,salles à manger et appartements sont tous aussi richement meublés, qu'artistement décorés.

 

Le Château à cette époque, était autonome grâce à ses 21 membres de personnel et était pourvu d'eau potable par une source issue des hauteurs de la propriété.

 

Deux puits fournissaient l'eau aux communs et aux jardins. L'un des puits était surmonté d'une noria au manège entraîné par un cheval; le second fonctionnait à l'aide d'un moulin à vent appelé EOLIENNE, sortie des ateliers de Monsieur A. Bollé en 1938.  Cette éolienne s'élève encore majestueusement à l'entrée de l'allée menant au château.

eolienne-pomponne

Entre 1938 et 1944, Monsieur A. Bacot fit , non seulement installer l'eau courante et l'électricité dans sa demeure, mais fit don à l'église de sa paroisse de Pomponne, d'une table de communion magnifiquement ouvragée.

table-communion.JPG

Le nom de ce bienfaiteur, ainsi que celui de quelques généreux donateurs se trouvent gravés sur une plaque de marbre, située sur le mur gauche à l'entrée du narthex.

liste-bienfaiteurs.JPG

En 194O, le Château est occupé par des officiers Allemands. Après leur passage, les travaux de rénovation ayant été entrepris, le Château retrouve toute son élégance.

Réceptions grandioses, dîners majestueux, de grands banquets garnis de fruits, de légumes et de viandes savoureuses, le tout provenant du domaine.

 

Aujourd'hui, l'objectif du Château de Chaâlis est d'exploiter les éléments naturels du domaine, tels que le potager, la pépinière et le bois.

 

Des chambres meublées sont disponibles à la location.

Les salons sont mis à disposition pour de multiples évènements;  mariages, spectacles, concerts et tournages de films.

 

Cent vingt sept années sont passées sans réussir a ternir la magnificence de cet édifice, à la grande satisfaction de tous.

 chateauillumine

Des visites guidées sont programmées en septembre au moment des Journées Européenne du Patrimoine.

 

Remercions ici, le propriétaire qui entretien ce Château avec amour, pour le plaisir de tous.

 

                                                

                                                 Madame B.Machard


Présidente de la Société du Patrimoine et de l'Histoire de Pomponne, et guide des merveilles de sa commune.

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 08:37

Visite insolite en Seine et Marne au coeur de la brie;

Ces photos proviennent d'une petite église appelée "SIXTINE"de Lesches.

Elle ressemble à la célèbre chapelle du vatican construite sur l'ordre de SIXTE  V et décorée de fresques remarqables par MICHEL ANGE.

 Sans titre-copie-2

Notre Sixtine compte aujourd'hui de nombreuses peintures réalisées dès 1983 par Madame Nicole MICHIGAN

 

La voûte et les murs sont entièrement peints et une fresque entière raconte l'histoire de l'ancien et du nouveau testament.

Il a fallu 9 années à l'artiste pour reproduire toutes ces figures bibliques au nombre de 253, d'ou son surnom de SIXTINE

 

Sur la première photo, c'est le quatrième jour de la création avec les grands serpents de mer ,tous les êtres qui glissent et grouillent dans les eaux.

 

La seconde photo reprèsente LOTH, un neveu d'ABRAHAM fuyant avec sa famille la ville de SODOME en train de brûler, avec interdiction de regarder en arrière, mais cédant à la curiosité, sa femme se retourna et fut changée en statue de sel.

Et enfin,pour les apôtres c'est la pêche miraculeuse. Ils n'avaient rien pris de toute la nuit et le seigneur qui se trouve dans une autre barque leur demande de jeter à nouveau les filets.Et voilà qu'ils sont obligés de s'agripper à plusieurs pour remonter le filet plein de poissons.

 

Ces photos sont un aperçu minime de l'ensemble.

 

Un peu plus loin, les cryptes de jouarre, ont plus de six cents ans et la petite photo que nous mettons dans notre blog, représente le pied du sarcophage de Saint Agilbert où l'on voit le Christ au jugement dernier,assis dans une mandorle.

mandole.JPG

La Société du Patrimoine et de l'histoire de pomponne et heureuse de partager avec vous ces informations.

 

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 16:13

La cartographie était très importante depuis l'antiquité. Peu fiable au début on commence à reconnaître les traits de côtes d'aujourd'hui avec ce "PORTULAN" daté de 1541. (cliquez sur l'image pour agrandir)

800px-Maggiolo_-_Portolankarte_-_1541.png

Mais un bond prodigieux est réalisé grâce au roi soleil.

C'est sur demande de Louis XIV que la première cartographie du royaume de France débute.

POMPONNE-par-Cassini.JPG

Les relevés de cartes ont été effectués entre 1756 et 1789 et les 181 feuilles composant la carte ont été publiées entre 1756 et 1815.

Les cartes sont l'oeuvre de CASSINI, qui démarre ce projet titanesque.

Sa vie ici: wikipédia

Décédé en 1784, César-François Cassini ne verra jamais l'achèvement des relevés. Son fils, Jean-Dominique termine les travaux de son père.

  Pour nous les cartes sont magnifiques et il est possible d'en acheter des exemplaires sur papier parchemin.

Pour trouver votre région cliquez sur les liens ci-dessous

 

Région de Paris

 

Choix de cartes: link

Carte de France de Cassini link

Collection David Rumsey: link

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:36

L'église St Pierre, St Paul toujours pleine de mystères !

Nous allons remonter le temps avec ce qui suit.

EGLISE 

Une propriété construite, face à l'église sur l'emplacement du prieuré conserve en bordure de route, le pan de mur de fondations du prieuré construit en 1176, par "Jehan de Pomponne".

La-VISSE.JPG

A la base de ce mur on distingue encore la trace ogivale de ce qui pouvait être une entrée, un passage appelé VISSE (galerie) qui permettait aux prieurs de se rendre à l'église par les caves.

Ces caves ou "souterrain" débouchaient dans la chapelle Ste Véronique, qui recèle dans son sol un escalier de plusieurs marches, aboutissant à quelques métres du Maitre-Autel.
Cet escalier découvert lors des travaux effectués en2OO7, fut rapidement comblé.Plus aucune trace n'existe.

 

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 13:55

L'information ne vaut que si elle est partagée !

Grâce à Internet les informations circulent plus vite , mais sont beaucoup plus accessibles qu'avant ! Encore faut-il savoir où les trouver.

Les archives du département du 77 sont disponibles en cliquant sur le lien situé un peu plus bas à droite.( ou ici: archives )

Une fois sur la page d'accueil choisissez, état civil, recensement , documents, photos etc

Cliquez sur Monographies

monographies.JPGEnsuite cliquez sur l'appareil photo

appareil-photo.JPGEnfin choisissez dans la liste alaphabétique la commune de votre choix.

choix-commune.JPGVoici l'histoire illustrée avec des photos d'époque de la commune en question, histoire rédigée bien souvent par l'instituteur ou le curé de la paroisse.

Attention, maintenant, c'est à vous de jouer !cliquez ici

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 16:12

Cinq cartes postales de Pomponne éditées par la S.P.H.P en 2001, car depuis 1914, aucune carte n'avait été éditée. Seule la mairie à changé d'aspect extérieur, une partie du batiment est recouverte de bois. A voir ici: CARTES

Trois de ces cartes représentent des commerçants de Pomponne.

cartes02.jpgUne centaine d'années séparent la vue du haut et celle du bas, mais se situent au même endroit.

cartes03.jpgVous pouvez vous les procurer en vous adressant à la Société du Patrimoine en mairie de Pomponne.

Ces commerces sont toujours en activité sur Pomponne, que de bonnes choses à déguster.

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 20:37

Pomponne ,Alliage mis au point par deux orfèvres, Turgot et Daumy, installés à la fin du XVIII siècle dans l'hôtel de Pomponne, rue de la verrerie à Paris. Il s'agit d'un métal à base de cuivre destiné à imiter l'or ou l'argent. Louis XVI leur avait accordé un privilège de fabrication en 1785, alors que jusqu'à cette date, toute imitation était interdite. Les antiquaires appellent facilement pomponne, tout bijou en toc qui ressemble à l'or ou l'argent.

A quoi servait le Pomponne:

À ce titre, la tabatière était souvent offerte comme cadeau ou portée en tant que bijoux. Elles s'offraient volontiers en gage d'amour avec le portrait de l'être aimé, ou pour signifier son amitié.

pomponne.JPG

Les modèles précieux, remplis d'argent ou de pierres précieuses se transformaient en cadeaux diplomatiques ou militaires.

Le roi Louis XIV, qui n'était pas priseur en faisait faire de nombreuses et des plus coûteuses, pour les offrir aux représentants des puissances étrangères auxquels il avait à faire. Les tabatières étaient alors principalement faites d'or rehaussé de pierres précieuses, d'argent, en émail, en nacre, en porcelaine, en laque d'orient ou en vernis Martin (imitation de laque).

Avec le temps et l'essor de sa culture (le tabac en poudre des fermiers généraux fabriqué principalement à Morlaix était très apprécié), le tabac devint de plus en plus populaire pour finalement toucher toutes les couches de la société.

Ainsi, à la Révolution, la tabatière n'est plus réservée aux gens riches, le tabac s'est démocratisé et le peuple prise.

La tabatière devint également le signe de ralliement des sans-culottes et fut grandement utilisée par l'armée.


De nouveaux matériaux virent le jour: papier mâché, cuir, écorce... La servante, la lavandière comme le plus pauvre des paysans avaient également leur "boîte à priser".

L'article complet là: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tabati%C3%A8re

Repost 0
Published by Société du patrimoine et de l'histoire de pompon
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 14:53

C'était une église au fond d'un hameau......air connu, tiré d'un poème de Charles Fallot et appartenant au répertoire de Jean Lumière.

Scan_Pic0048.jpg(Cliquez pour agrandir)

POMPONNE en 185O possédait deux lieux de culte: l'église actuelle St Pierre-St Paul (XII ème siècle) dans le quartier appelé "POMPONNE CLOCHER" et une chapelle qui fut bâtie en 1862 sur un terrain de 12OO mètres en un lieu paisible appelé "POMPONNE-LES-BOIS" aujourd'hui, La Pomponnette.

La construction de ce petit édifice ne dépassa pas 5OOO francs de l'époque.

Cette somme fut couverte par le produit d'une souscription faite à la Pomponnette.

Les travaux de décors, les vitraux, les ornements sacrés, cloches, prie-dieu etc....furent offerts également par de pieux habitants du bois.

 

L'Evêque de Meaux, assisté des ecclésiastiques du Canton, vint lui même bénir cette chapelle en 1863

 

Le 12 décembre 188O, l'autorité municipale prenait un arrêté, en vertu duquel la chapelle devait être démolie et vendue.Cet arrêté, que les réparations à faire ne justifiaient pas , a reçu sa triste exécution le 23 juin 188I.

 

Le produit de la vente a atteint le misérable chiffre de 3O5 francs que l'on a employés à la restauration d'une route..

 

Ce qui reste de cette chapelle, est un emplacement verdoyant appelé comme il se doit "Place de la Chapelle",à l'angle du chemin des grès et de la rue de Villevaudé.

 

Les plans miraculeusement retrouvés sont dressés par Monsieur Amédée NOËL, architecte, Chaussée des Martyrs au N°23

 et les originaux se trouvent dans les archives de la Société du Patrimoine et de l'Histoire de Pomponne.

 

Repost 0
Published by Société du patrimoine et l'histoire de pomponne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pomponne-infos-patrimoine
  • : Blog d'information sur les actions de la société du patrimoine de Pomponne, articles, photos etc
  • Contact

Mémoires du Marquis de Pomponne

Grâce à GOOGLE BOOKS lisez les Mémoires du Marquis de Pomponne


Recueil

Un superbe site avec les plans de Paris depuis l'An 1000

PLANS

Recherche

Histoire de POMPONNE